Suivre

C'est parti pour le thread sur "comment on bosse sur une langue à tradition orale". Ou plutôt...

Le premier thread, parce que c'est vraiment trop long, je vais diviser.

Donc, on va commencer par "C'est quoi une langue à tradition orale?"

(J'ai pas l'air comme ça mais je suis quelqu'un d'ordonné.

Parfois.) (1/X)

Une langue à tradition orale, en gros, c'est une langue qui n'a pas de traduction écrite ancienne (duh!), et pour laquelle l'écrit ne joue pas un rôle majeur. Les civilisations océaniennes, qui n'utilisaient pas l'écriture avant l'arrivée des Européens, ont des cultures à tradition orale. Et même aujourd'hui, alors que l'écriture existe dans le quotidien, les langues océaniennes sont encore globalement des langues à tradition orale. (2/X)

Certaines langues océaniennes ont été dotées de systèmes d'écriture par des missionnaires, ou plus tard des linguistes, mais ça ne les empêche pas forcément de continuer à reposer essentiellement sur un fonctionnement oral. D'autres n'ont pas du tout de système de notation normalisé. D'autres ont au contraire été vraiment normalisées, avec une grammaire prescriptive et/ou un ou des dictionnaires etc...

(3/X)

Tout ça est assez contrasté selon les territoires, en fonction de la situation sociolinguistique, de l'histoire coloniale et décoloniale, religieuse (les missionnaires ont eu un rôle très important dans ce domaine), etc...

Mais il est important de comprendre que les gens peuvent *connaître* l'écrit, *savoir* lire et écrire (dans une langue de colonisation, par exemple, ou même éventuellement dans leur propre langue) et ne pas utiliser l'écrit dans les faits dans leur langue, au quotidien. (4/X)

Petit rappel : le langage oral précède l'écriture, au niveau de l'espèce, des civilisations, des individus.
Les hypothèses les plus "tardives" (pas forcément les plus crédibles) font remonter l'apparition du langage oral à au moins plusieurs dizaines de milliers d'années. L'écriture c'est 3500 ans avant JC.

De la même façon, chez les enfants, le langage oral (ou signé) apparaît dans la deuxième moitié de la première année, en gros. Et en fait certains éléments phonétiques et phonologiques (5/X)

sont déjà reconnus par les enfants à la naissance. L'écrit, c'est en général pas avant 3 ans...

Donc deuxième truc important: l'écrit n'est qu'UN des moyens par lesquels le langage se matérialise. Ce n'est pas le premier dans le temps, et ce n'est pas le plus important. C'est un des codes, et il y en a d'autres.

Ça paraît évident, mais si vous réfléchissez à ts les signaux envoyés aux enfants sur ce qu'est "le bon/vrai français", vous verrez que ça ne l'est pas tant que ça, chez nous... (6/X)

Un exercice que je fais souvent avec mes étudiants sur le sujet, c'est de réfléchir à tout ce que nous faisons, au quotidien, à l'écrit, des usages les plus triviaux aux plus sérieux et importants), et à comment font pour tout ça les gens qui n'utilisent pas l'écrit..

Raconter des histoires, transmettre des informations (urgemment ou non, de façon synchrone ou non, discrètement ou non), avertir, rendre public, fixer des règles ou des lois pour faire référence, (7/X)

exprimer des idées ou des sentiments, débattre, produire et transmettre des œuvres d'arts, garder des traces personnelles, transmettre la mémoire collective,enseigner, apprendre (la prise de note est un mécanisme qui favorise la mémorisation), se souvenir de ce qu'on a à faire, rendre compte d'un évènement, passer un contrat, indiquer un chemin, étiqueter des rangements, annoncer un prix, etc. (j'en oublie certainement des tonnes)...

Tout ça se fait différemment à l'oral, mais se fait! (8/X)

Je m'arrête là pour ce fil-ci, et je reprends plus tard sur le thème "Comment les linguistes étudient-ils les langues sans sources écrites?"

À plus tard :) (9/9)

@AgnesHenri Merci pour ces informations passionantes :) Ca m'a fait penser à un passage de Homo Domesticus, de Jason Scott, ou il remet aussi les pendules ) l'heure sur l'idée reçu : écriture = avénement des lumières.

@AgnesHenri
fil passionnant merci!
ce que vous expliquez s'applique dans une large mesure à de nombreuses langues d'afrique subsaharienne.

@abouadil@mastodon.online et d'ailleurs encore 😁

@AgnesHenri
Bien sûr !!!
La Papouasie ça doit être un sacré morceau aussi paraît il en termes de langues orales multiples!

@abouadil@mastodon.online oui! mais l'Asie, les Ameriques, l'Australie, et en fait même en Europe en ont aussi...

@AgnesHenri
Ça représente la majorité des langues de la planète finalement j'imagine ?

(En nombre de langues, pas de locuteurs je veux dire)

@abouadil@mastodon.online je ne voudrais pas dire de bêtises, j'ai pas les chiffres en tête. Mais ça fait beaucoup de langues, oui.

@AgnesHenri Cette conception est d'ailleurs moderne en français : jusqu'au 18e siècle, c'est encore l'oral qui est vu comme la forme "pure" de la langue, au regard de l'écrit qui est perçu comme un miroir déformant, incapable d'en restituer la richesse rhétorique, poétique, les effets d'attente et d'élan, etc.

Merci pour vos threads, super intéressant ❤️

@Gouximan Oh merci, je n'aurais pas du tout pensé que c'était encore vrai au 18ème siècle!

C'est fou de penser à quel point deux siècles peuvent formater toute une culture...

@AgnesHenri Yup... Voltaire et l'Académie sont passés par là :/ Mais ça peut rechanger :)

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon -- Sciences.Re

Sciences.Re souhaite offrir un espace de partage, de collaboration et de discussion en ligne pour la communauté scientifique, académique, éducative francophone. Elle est sans coloration thématique: nous accueillions les sciences exactes et expérimentales, les sciences humaines et sociales, …