Trois nouveaux fils historio:

*la paix de Callias a-t-elle existé?
twitter.com/andreloez/status/1

* écrire l'histoire de l'armée japonaise 1931-1945 (en parlant la langue si possble)
twitter.com/andreloez/status/1

*1779 la mort de James Cook lue et relue par les anthropologues
twitter.com/andreloez/status/1


C'est trop chronophage de poster le même (long) contenu ici et sur twitter, comme j'y reste pour l'instant je signale ces fils publiés ces derniers jours

* dépopulation des Amériques post-1492
twitter.com/andreloez/status/1?

*mutation de l'an mil
twitter.com/andreloez/status/1?

*révisionnisme en histoire de 'lURSS
twitter.com/andreloez/status/1?

Bonne lecture :)

Pour finir trois belles synthèses à mes yeux montrant à la fois le poids plus élevé des décisions austro-allemandes, et les conditions générales de possibilité d’un conflit européen inscrites dans une dynamique sociale (C. Charle)
Parmi les ressources accessibles en ligne cet article de @19141918online
À demain pour la suite sur une autre période (avec moins de détails loin de mon champ de compétence) !

Afficher le fil de discussion

Jusqu’à ce que Fritz Fischer en 1961 bouleverse entièrement le débat, choquant ses collègues, par Griff nach der weltmacht (= en quête de puissance mondiale) où il exhume des docs suggérant une préméditation allemande !
Le débat est relancé ; plus récemment Christopher Clark a tenté (de façon abusive de l'avis général) de diminuer les responsabilités allemandes ; mais le gros travail biographique sur les diplomates et décideurs des puissances centrales surtout a permis d’avancer

Afficher le fil de discussion

Le traité de Versailles en désignant une responsabilité allemande (article 231) en 1919 enflamme durablement les passions, y compris chez les officiels et archivistes allemands qui trafiquent leur publication de documents diplomatiques !
De superbes efforts de synthèse voient malgré tout le jour (Renouvin, Albertini) mais après 1945 un consensus mou s’installe sur une guerre « inévitable », un engrenage mécanique, en raison des plans de mobilisation, ou d’une fatalité impérialiste…

Afficher le fil de discussion

Jour 1 pour avec chaque jour un débat historiographique intéressant ou marquant pour la discipline. On débute avec les causes de la Grande Guerre : question classique et difficile s’il en est ! (fil à dérouler)

Difficile pour des raisons politiques (tous les États ont cherché à rejeter les accusations d’avoir déclenché le conflit) documentaires (masses d’archives, avec des « trous ») et conceptuelles (articulation causes immédiates / profondes)

RV à partir de demain pour un calendrier de l'avent historiographique, avec 24 controverses grandes ou petites, anciennes ou récentes, qui ont fait discuter et avancer dans la discipline ! à retrouver avec 😎🤓

Chaque fois que je relis "Qu'est-ce qu'une nation" de Renan (1882) je suis toujours plus stupéfait que quiconque ait pu y accorder une once de crédit, tant le mécanisme central, le "plébiscite", qu'il suppose, n'a pas le début de commencement de réalité concrète et vérifiable, hors wishful thinking (pour réfuter les prétentions allemandes sur l'Alsace)

La nouvelle saison des c’est parti dans Paroles d’histoire !
« Ukraine et révolution » avec Eric Aunoble et Anna Colin Lebedev
à écouter aujourd’hui 👇
parolesdhistoire.fr/index.php/

Rendez-vous lundi (28/11) dans le podcast Paroles d'histoire pour la diffusion de la nouvelle saison des , avec une 1e séance consacrée aux révolutions ukrainiennes (1917, 2014) et à leur écho, avec Eric Aunoble et Anna Colin Lebedev.
Enregistrement du 23/11/22 à la mairie du 18e à Paris, en partenariat avec @politis @mediapart

Geoffrey Chaucer et le raptus de Cecily Champagne, une affaire qui divise depuis bien longtemps...

Je reviens dans cet article sur les dernières découvertes sur le sujet, ce que cela implique pour les gender studies appliquées à l'œuvre de Chaucer, et ce que notre réaction à cette affaire dit sur la place des femmes dans le milieu universitaire.

theconversation.com/chaucer-po

Réflexion historio ( ?) du jour.

Les débats historiographiques sont passionnants, surtout les controverses avec du drama.

Mais je crois que ça fait surestimer la part d'incertitude de la discipline, et oublier le fait que les historiens et historiennes sont d'accord sur 95% des faits et interprétations, et que même les 5% restant c'est rarement le désaccord radical.

Du coup les inquiétudes épistémo (linguistic turn etc) sur la "vérité" en histoire me semblent excessives et surjouées

Merci pour tous les follows vous êtes genti-lle-s 👍 Voilà un bilan de cette formidable aventure humaine qu'est masotodon👍

Ce compte mastodon servira aussi à diffuser les actualités du podcast Paroles d'histoire (parce que 2 comptes mastodon + 2 comptes twitter + YT + insta + FB ferait beaucoup...)

Je partage l'émission du jour, qui parle de foot mais pas de l'écoeurant mondial au Qatar : socio-histoire du foot avec Manuel Schotté pour son livre aux éditions du CNRS

parolesdhistoire.fr/index.php/

Hello tout le monde. Je débarque sur ce réseau non sans timidité ou incertitudes mais avec l'espoir de retrouver plein de gens pour parler d'histoire et d'autres choses.

Mastodon -- Sciences.Re

Sciences.Re souhaite offrir un espace de partage, de collaboration et de discussion en ligne pour la communauté scientifique, académique, éducative francophone. Elle est sans coloration thématique: nous accueillions les sciences exactes et expérimentales, les sciences humaines et sociales, …